Energie printaniùre 🐝 et Apprentissages de la promo 1

“Pour moi cette Ecole ce n’est pas une renaissance, c’est une naissance. C’est la rampe de lancement pour ma vie” nous dit SĂ©bastien. En cette fin d’hiver, nous vous partageons quelques pĂ©pites d’apprentissages des Ă©tudiant.e.s de la promo 1 de l’Ecole d’AgroĂ©cologie Voyageuse !

Article Ă©crit par Opaline Lysiak 

PĂ©pites d’apprentissages

Lors des sessions d’accompagnement individuel qui ont lieu en ligne 1 fois par mois, on rĂ©colte quelques paroles « pĂ©pite » ✹ ! 

đŸ„• Antonin : je pensais avoir une vision holistique de mon systĂšme mais je me rends compte parfois qu’il y a encore certains points sur lesquels je n’ai pas Ă©tĂ© vigilant.

đŸ„• Audrey : j’ai appris le greffage des arbres, l’agriculture syntropique avec consortiums de lĂ©gumes, j’ai dĂ©couvert le blĂ© sur prairie permanente et la gemmothĂ©rapie ! 

đŸ„• SĂ©bastien : avec le parrainage des Jardins de Valojoulx, mes besoins d’appartenance, de reconnaissance et de confiance sont nourris. C’est essentiel pour moi d’ĂȘtre utile au quotidien pour un projet, surtout en agriculture syntropique ! 

đŸ„• Ludovic : j’ai acquis des connaissances et savoir-faire sur la gestion d’un troupeau de vaches allaitantes en pĂąturage tournant, sur l’agriculture biologique de conservation, des Ă©changes sur les engagements en politique et la vision d’un modĂšle agricole rĂ©silient pour l’avenir

đŸ„• Nina : j’ai dĂ©veloppĂ© une sensibilitĂ©, un regard sur le comportement des animaux qui font leur mise bas dehors. Adapter mon comportement pour ne pas fatiguer les animaux. J’ai dĂ©veloppĂ© mes compĂ©tences en pĂąturage tournant dynamique.

đŸ„• Maryon : on a acquis beaucoup de connaissance en agriculture syntropique. C’est un rĂ©el plaisir d’avoir mis un pied dans ce monde si complet et poĂ©tique. Cette vision prend tout son sens. Il m’est difficile de voir les arbres sous un autre prisme que celui lĂ  aujourd’hui bien que l’on commence Ă  peine Ă  toucher du doigt cet univers !

đŸ„• Morine : j’ai mis  en place un couvert vĂ©gĂ©tal Ă  pĂąturer pour l’hiver prochain, j’ai pu prendre plus d’initiatives, rĂ©aliser des tĂąches en autonomie, m’exprimer seule devant un public jeune.

đŸ„• Camille : j’ai travaillĂ© sur ma capacitĂ© d’adaptation, je suis sorti de ma zone de confort, j’ai pu expliquer simplement le projet de l’EAV et mon projet. J’ai aussi travaillĂ© sur moi dans les interactions avec les autres : essayer d’oser dire les choses et de m’affirmer.

Quelle est la valeur ajoutĂ©e de l’EAV  ?

đŸ„• Vincent : L’accĂšs Ă  des formations toutes plus enrichissantes les unes que les autres, une certaine lĂ©gitimitĂ© pour contacter et m’impliquer dans les fermes, un chouette rĂ©seau d’Ă©tudiant.e.s devenus des ami.e.s, un chouette rĂ©seau d’agriculteur.rice.s.

đŸ„• Madeleine : Surtout de la crĂ©dibilitĂ© lors de prise de contacts et de discussions avec les agriculteur.rice.s et le grand public pour parler d’agroĂ©cologie.

đŸ„• July : c’est le cadre qui me permet de m’Ă©panouir grĂące aux rencontres, aux lieux, aux accompagnements, aux idĂ©es partagĂ©es, Ă  la confiance, aux propositions de co-crĂ©ation et Ă  toutes ces discussions si riches, de l’appartenance, une communautĂ©, l’inspiration pour entreprendre, une oreille bienveillante et accompagnante, une stimulation dans les expĂ©riences, des amitiĂ©s, des rencontres magiques et inspirantes.

đŸ„• ThĂ©o : Un enseignement de grande qualitĂ© au travers de formation unique et surtout pionniĂšre !

đŸ„• Quentin: j’ai trouvĂ© une agriculture qui te recentre sur ton envie de laisser quelque chose de positif et de bien derriĂšre toi. Trouver ta place dans l’Ă©cosystĂšme et avoir une rĂ©flexion sur la « sociĂ©té » d’aujourd’hui et la place qu’elle offre Ă  l’individu.

LumiĂšre ☀ sur NoĂ©mie ! 

En fĂ©vrier, NoĂ©mie a accueilli la troupe d’Ă©tudiant.e.s sur la ferme familiale pour une plantation de haies.  » La dimension collective Ă©tait trĂšs forte, symbolique. Chaque Ă©tudiant.e apportĂ© sa vision de l’agroĂ©cologie Ă  mon papa viticulteur ce qui a Ă©largi sa vision et crĂ©Ă© des ouvertures vers d’autres possibles » 

“L’EAV, les Ă©tudiant.e.s sont des tĂ©moins de comment ça se passe ailleurs. Ils ouvrent l’esprit. En tant que fille d’agriculteur, j’ai envie de faire venir ce changement, et les Ă©tudiant.e.s m’aident Ă  maintenir cette ouverture possible. Et plus on est plus l’impact de l’étudiant.e voyageur.euse est dĂ©multipliĂ©. L’Ă©nergie collective a permis de planter la haie, de crĂ©er une Ă©nergie, de crĂ©er des conversations fortes. C’est essentiel de crĂ©er des moments oĂč on se retrouve dans des lieux oĂč les agriculteur.rice.s ne sont pas encore Ă©veillĂ©s Ă  l’agroĂ©cologie, mais ça crĂ©e des ponts avec ce milieu agricole qui n’est pas encore lancĂ© dans la transition. Cela donne Ă©normĂ©ment de joie quand on s’ouvre Ă  d’autres perspectives, un horizon encore plus large ! ”

DĂ©marrage du voyage de Manon 

L’Ă©quipe de l’EAV accompagne Manon, sur un parcours plus court, Ă  la RĂ©union. Manon a souhaitĂ© ĂȘtre accompagnĂ©e par l’EAV car elle est en lien avec le projet depuis 2019 et a su capter dĂšs le dĂ©part la valeur de l’accompagnement. A la RĂ©union, elle sort de sa zone de confort « en faisant la cuisine au feu de bois, en gĂ©rant les stocks d’eau potable, en utilisant l’eau de pluie ». Elle apprend aussi Ă  comprendre les diffĂ©rentes opinions des agriculteurs, Ă  les accueillir tout en prenant en compte son propre point de vue et en le respectant. Elle sĂšme des graines d’EAV en dĂ©tectant les lieux qui pourront accueillir d’autres Ă©tudiant.e.s aprĂšs elle ! 

Ah oui, et certains fĂȘtent leur anniversaire dans les fermes, comme ThĂ©o ! Saurez vous reconnaĂźtre la plante qui s’est invitĂ©e sur son t-shirt, et surtout sa strate ? 

Rendez vous cet Ă©tĂ© pour des apprentissages et des transformations encore plus fortes ! 


👉 Le programme de l’Ecole d’AgroĂ©cologie Voyageuse 

👉 Les 5 maniĂšres de soutenir l’EAV  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 10 =